Paris le 14 février 2011 - Lettre n° 173

Indignons-nous et ne nous laissons pas faire !

L'indignation à Lyon, Paris,

à nouveau Lille…

 Après Rennes et Strasbourg, Lille et Créteil, Grenoble et la Gironde, Reims, Marseille et Toulouse, Besançon, Rouen et la Martinique, Nantes, Amiens et Caen.

Lyon > Après avoir refusé de siéger en CTPA comme tourte l’UNSA-Education, le SNPDEN a demandé des rencontres d’urgence au recteur et aux IA et réuni les collègues sur les conséquences de la réforme en première dans ces conditions.

Paris >
Lors de l’AGA du 2 février, les collègues ont décidé du blocage du TRMD jusqu’à la prochaine AGA du 2 mars. Un communiqué commun avec le SGEN a d’autre part été diffusé (I&D, sollicité, n’ayant pas souhaité s’y associer).

Lille
> Et maintenant, un nouveau concept : l’optimisation des ennuis ! Le SNPDEN a donné comme consigne aux collègues de passer outre l’ahurissante demande du rectorat de supprimer en priorité les postes de titulaires pour « sanctuariser » ceux, vacants, des stagiaires !

A suivre l'indignation à Nancy-Metz, Clermont, Poitiers, Dijon ...